Panzer Campaigns – Tunisia ’43 fut publié début 2011 par John Tiller Software et deux ans plus tard, son portage sur plate-formes Android fait son apparition. Première version payante de la nouvelle série Touch Panzer, ce module éprouvé sur PC ne devrait pas réserver de véritables surprises, bonnes ou mauvaises. Les connaisseurs lèveront probablement à peine un sourcil à la vue de cet article mais pour les nouveaux venus, cette parution mérite-t-elle une sortie d’hibernation en ce « début » d’hiver ? La torpeur tunisienne sera-t-elle à même d’éveiller les sens assoupis des wargamers en herbe, provoquant un choc thermique bienfaisant ?

 

Si vous avez joué avec la version PC vous ne serez pas trop dépaysés, tant l’adaptation sur tablette s’évertue à mimer tout ce qui a pu séduire sur les « grosses  machines ». Encore une fois, comme c’était déjà le cas avec l’édition gratuite de Touch Panzer Campaigns, le studio a réussi son copier coller. Cela pourrait sembler incongru si l’on s’en tient à comparer le format d’affichage entre les supports, pourtant, en s’appuyant sur une variation de zoom judicieusement étendue entre des valeurs minimales et maximales pertinentes (chose assez rare pour être soulignée !), le résultat parvient à donner entière satisfaction.

L’autre point essentiel à la réussite d’un tel portage concerne évidemment l’interface et son ergonomie. Sur ce point le bilan apparaît comme étant davantage sujet à polémique. Si la disposition des éléments principaux de commande semble cohérente car conforme à ce qu’elle était sur PC, l’omniprésence de ceux-ci pourra, en revanche, s’avérer parfois gênante. Le fait également de devoir assimiler l’usage des icônes sans bénéficier, comme sur PC, de pop-ups salvateurs posera certainement problèmes aux néophytes.

Difficile toutefois d’en vouloir aux développeurs sur ce point précis, tant il est vrai que l’exiguïté d’un écran de sept pouces confère un surcroît de difficulté à cette tâche. On peut en revanche déplorer l’absence d’un petit fichier mémo dont la présence aurait pourtant été appréciable au sein du menu (très complet, par ailleurs) déjà présent dans l’interface.

A contrario il est en l’état nécessaire d’aller consulter en ligne la documentation, certes exhaustive mais dont l’accès nécessite obligatoirement une connexion Internet fonctionnelle, chose pas toujours aisé lors de l’utilisation principale du jeu, autrement dit, pendant un voyage.

En ce qui concerne le contenu ludique, ce Tunisia ’43 offre largement de quoi contenter son acquéreur avec au total quinze scénarios de tailles variées, auxquels s’ajoute un didacticiel et, par extension, ceux déjà présents dans la version de Touch Panzers dont nous avions évoqué auparavant les qualités (voir l’article Panzer Campaigns… du bout des doigts). Si on peut remarquer -justement- la longueur probablement excessive de certains d’entre eux, le fait de pouvoir sauvegarder à volonté, luxe trop souvent ignoré par d’autres jeux pour mobiles, ils satisferont globalement le wargamer avide de batailles sur ce type de terrains.

Le reproche majeur lié à la nature même du système sous-jacent concernera probablement le fait que les engagements de blindés s’avèrent ici à la fois peu convaincants et trop rares, au contraire par exemple d’un éternel classique comme Steel panthers, pour rester dans l’esprit rétro.

On notera bien entendu l’absence remarquable d’un mode campagne, pourtant présent dans la version PC mais compte tenu du prix de vente modique de l’ensemble, à peine plus de deux euros, difficile de faire ici la fine bouche.

Cette vue intermédiaire constitue une échelle de jeu confortable et fonctionnelle.
Tous les éléments nécessaires à la compréhension des conditions de jeu sont accessibles depuis le menu.
Le zoom maximal met autant en évidence la finesse des graphismes que celle de l’affichage du Kindle.
Le zoom arrière donne une excellente vue d’ensemble de la situation.

Pour conclure

Si vous étiez réfractaire ou simplement fatigué du système de jeu traditionnel des HPS, cette déclinaison pour Android ne parviendra assurément pas à vous redonner sourire et enthousiasme, malgré ses qualités indéniables. En revanche si vous découvrez ou souhaitez découvrir les wargames « à l’ancienne », cette série de jeux maintenant bien développée (sans ironie aucune !) constitue clairement un mode d’accès aussi sérieux que rassurant. En dépit de quelques défauts insignifiants mais surtout grâce à une apparence visuelle soignée, une profondeur du système reconnue et un sérieux éprouvé de son concepteur, ce nouveau venu dans la gamme Touch Panzer devrait agréablement vous accompagner lors de vos pérégrinations.

  • Prix de vente très raisonnable.
  • Nombreux scénarios.
  • Graphismes agréables et clairs.
  • Bonne transposition sur plate-formes mobiles.
  • Uniquement en Anglais.
  • Scénarios relativement peu variés.
  • Aide complète exclusivement accessible par Internet.
  • Pauvreté de l’environnement sonore.
Infos pratiques

Date de sortie :  28 novembre 2013

Éditeur / Studio : John Tiller Software

Site officiel : www.johntillersoftware.com (fiche sur Google Play)

Prix : 2.17 €

Touch Panzer Campaigns – Tunisia ’43 est disponible pour Android, Kindle et iPad.

Version testée : v1.01 sur Kindle Fire HD 32 Go. Version française prévue ? Aucune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here