Asyncron - logo

Asyncron annonce sur Tric-Trac TV, son planning pour l’année 2015 et en dehors des éléments connus, il y a de grosses surprises pour le monde du wargame !

D’abord, Fief relance une nouvelle fois sa carrière après plusieurs liftings. Cette fois, la version commercialisée (que les soutiens de la campagne Kickstarter épique ont finalement reçu après de nombreux mois de retard dus à Academy Games) est non seulement totalement revu mais surtout augmenté de plusieurs extensions toutes plus sympathiques les unes que les autres (conseiller et traits de personnalité, options tactiques, croisades, chevaliers teutoniques et templiers) parfaitement jouables ensemble. Elles n’allongent pas forcément les parties et permettent même de potentiellement les raccourcir par l’ajout de nouveaux points de victoire. On frôle les ‘rush’ en 1 h 30 !!!

Puis Quartermaster, pour lequel il reste une dizaine de jours à la campagne Ulule afin de débloquer des stretch goals intéressants même si l’essentiel (la boite de base et la grosse extension “Aéronavale”) a déjà été financé. Asyncron a parfaitement saisi le formidable potentiel de ce jeu léger mais profond qui renouvèle le ‘grand stratégique’ Seconde Guerre mondiale. C’est mon coup de cœur de l’année, et les joueurs francophones pourront profiter d’une édition entièrement traduite mais aussi améliorée et augmentée…

asyncron-academy-games-mare-nostrum
Uwe Eickert et Olivier Chanry sur le prototype du nouveau Mare Nostrum.
asyncron-proto-1754
Les auteurs de BoA testent leur nouveau bébé.

C’était déjà dans les casseroles depuis un moment, mais l’éditeur confirme aussi une campagne de financement pour la réédition de Mare Nostrum qui devrait là aussi être totalement retravaillé.

Enfin on peut espérer voir arriver un de ces jours 1754 (Olivier Chanry a sans doute commis un lapsus en parlant de 1776) de Beau Beckett et Jeph Stahl, 3ème opus de la série Birth of America sur les guerres franco-britanniques (voir cet article).

Puis roulements de tambour, sourire entendu du sieur Chanry qui nous annonce plusieurs projets d’édition qui devrait installer Asyncron parmi les grandes maisons du wargame !

Commençons par un scoop : Uwe Eickert, jamais en panne d’idées a mis à profit son temps élastique de mise au point du module solo du Réveil de l’ours (qui devrait partir à l’impression dans les jours à venir) pour élaborer un niveau supérieur. Un méta-jeu ! Jouable en multi comme solo il s’agit d’un générateur de scénario mais qui ne se contente pas ‘simplement’ de produire des circonstances et des ordres de bataille cohérents, mais qui propose un véritable challenge pour orienter ces conditions. En clair le ou les joueurs choisissent d’influencer tels ou tels aspect d’une situation établie pour obtenir parfois un avantage avant même le déclenchement de la partie réel. Seul bémol à l’excitation qui doit se répandre parmi les amateurs de ce fabuleux système (voir cet article), le délai de bouclage d’Academy Games dont dépend la traduction. Soyons optimiste en visant fin 2015…

Beaucoup plus concret car déjà produit et reconnu comme deux excellents produits la traduction de deux perles qui ont marqué 2014. Le premier devrait être Race to The Rhine (voir nos articles). Sur ce coup, Asyncron a doublé la concurrence pour passer contrat avec l’excellent Phalanx Games et nous offrir la francisation de la réédition de cette course au thème fort mais qui reste plus proche d’un genre eurogames que de celui d’un wargame. Et choix finalement très cohérent pour leur gamme qui reste très accessible, la traduction de Holdfast de Worthington Games. Un wargame à ‘cubes’ sur le classique front russe (41-42) mais doté d’un très agréable et finaud système de point d’activation à gérer avec parcimonie pour tout faire (mouvement, combat, remplacement).

3 Commentaires

  1. Une petite correction et un nouveau scoop:
    – Le ‘1776’ en question n’est pas une confusion avec 1754 mais un autre block Games de Worthington Games sur la guerre d’indépendance américaine…
    – 1754 du duo Beckett/Stahl serait en stand-by mais devancé par un titre prometteur 879 Viking !!!

  2. A noter que le retard de Fief n’est pas (contrairement à celui du module solo du RdO) une responsabilité exclusive d’AG.

    Le succès de la campagne Kickstarter a été tel que certains extensions annoncées n’était pas finalisées. Ainsi la grosse extension Croisade (quasiment un jeu dans le jeu) a pris beaucoup de temps.

    Pour moi l’important est que ce jeu soit finalement disponible et qu’il soit bon. Les délais explosés vont de pair avec les campagnes de financement participatives où des stretch goals s’ajoutent au produit initial…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here