Après le succès inattendu de WarPlan l’an dernier, Alvaro Souza surfe sur la vague pour nous plonger dans la guerre du Pacifique. Que faut-il penser de ce changement de front ?

Présentation générale

Le système de jeu est identique à celui de son prédécesseur WarPlan Europe (voir  notre test). Quelques changements ont été obligatoires pour s’adapter au nouveau théâtre d’opérations. De légères évolutions ont même profité aux deux titres.

WarPlan Pacific va simuler toute la guerre dans le Pacifique depuis l’entrée en guerre des États-Unis jusqu’à son terme. Il se définit comme un wargame au niveau opérationnel sur une grande échelle, ce que corroborent les chiffres avec 62 pays représentés, des hexagones de 80 km, des unités de 15 à 60000 hommes, des escadres aériennes de plus de 300 avions, des flottes basées sur un navire amiral et ses unités de soutien et la liste n’est pas terminée.

La carte est énorme, elle ne se limite pas au Sud-Est Asiatique, elle couvre aussi l’ensemble de l’Inde, de la Chine, de l’Australie sans oublier les côtes américaines. Elle est recouverte d’une grille hexagonale et met en évidences 15 types de terrains différents. Les conditions météorologiques se déclinent en cinq catégories qui influent sur le jeu. Le fonctionnement des unités est basé sur des points d’opérations. Ils permettent de se déplacer ou d’engager l’ennemi. Les unités aériennes et navales sont limitées à deux points tandis que les unités terrestres tournent autour de cinq.

 

WarPlan Pacific
Après le scénario « Okinawa », sans grand intérêt, un jeu dans le jeu avec cette invasion de la Chine. Les unités bénéficient d’un mod graphique.
WarPlan Pacific
Le théâtre d’opération du scénario principal, il est étendu, mais l’échelle ne rend pas justice à son immensité.
WarPlan Pacific
Ma 2e Armée Japonaise est prête à se déplacer en vue du débarquement pour la prise de Shangaï. Nous possédons 80 points de barges de débarquement, 30 sont nécessaires. L’unité de marine n’est pas sélectionnée car elle ne pourra débarquer à cause des règles d’empilement.
WarPlan Pacific
Une seconde Armée débarquera à côté pendant que les 14 navires de surfaces se mettent en position de bombardement. Il aurait été plus judicieux de les diviser en deux et de les empiler avec les unités de débarquement, lent apprentissage. Les 3 porte-avions apportent leur soutien un peu plus au Nord.

Pour plus d’informations sur WarPlan Pacific, qui n’a pas encore atteri sur Steam pour le moment, voyez cette page chez l’éditeur. Ainsi que ce récent interview. Et aussi la chaîne YouTube de Matrix Games, où vous trouverez différentes vidéos présentant les mécanismes du jeu, dans la playlist WarPlan Pacific Tour.

Cet article nécessite un abonnement pour être lu dans son intégralité. Connectez-vous depuis la page Mon compte, ou consultez nos offres d’abonnement pour adhérer à notre gazette.

 

Points positifs et négatifs

  • Le théâtre d’opération.
  • La diversité des paramètres.
  • L’invasion de la Chine.
  • Ergonomie perfectible.
  • Beaucoup d’aspects confus.
  • Absence de version française.
Notes
Multimédia
60 %
Interface
60 %
Gameplay
70 %
Article précédentMaster of Magic approche de notre dimension
Article suivantSGS : teaser pour Halls of Montezuma et futurs wargames

1 commentaire

  1. Le scénario “1942” permet de s’essayer à la guerre navale qui est, je pense, l’aspect le plus ludique du titre, avec des flottes qui ont vite fait de nous glisser entre les doigts dans l’immensité du Pacifique.

    Les mécanismes de décryptage et d’espionnage me paraissent aussi intrigants. À confirmer par de la pratique.

    Les sous-marins ont un rôle au-delà de la guerre de course, et c’est peut-être là une différence majeure avec l’Atlantique. Ils peuvent ainsi se révéler utiles pour le blocus d’une île, pour ravitailler subrepticement nos troupes, ou encore achever un navire ennemi endommagé. À noter que la “crise des torpilles” subie par l’US Navy est prise en compte et les sous-marins US ont une capacité offensive réduite jusqu’en 1943 environ.

    Une capacité intéressante des fusiliers marins (Marines, SNLF, etc.) est la possibilité de réaliser en autonomie des opérations amphibies à 1 hex de distance. Ce qui est fort pratique pour les sauts de puce dans les Salomon par exemple.

    Je rejoins complètement Scramble à propos de la documentation. On pourra dire que c’est un jeu qui se découvre empiriquement.
    Néanmoins, WarPlan Pacific est conçu pour simuler une certaine part d’incertitude dans les combats. On n’est clairement pas dans l’esprit “min-max”, on ne peut que mettre toutes les chances de son côté et espérer. Alvaro entend ainsi simuler des situations telles qu’à Midway, où l’issue comme on la connaît aurait pu être fort différente si une escadrille US n’avait pas choisi une direction opposée aux autres.

    – Notons qu’un patch a été publié ce 10 mai (à appliquer via le launcher) : https://www.matrixgames.com/forums/tm.asp?m=5017362

    Voici le changelog en VF, une exclusivité de la Gazette ;)

    Premier correctif visant à résoudre d’importants problèmes postérieurs à la sortie de la version v1.00.01.

    ● Correction d’une erreur de caméra entraînant un bug de changement des options de menu du scénario.
    ● Ajout de la date de disponibilité aux unités de soutien.
    ● Correction du stack overflow.
    ● Ajout d’une valeur de combat lors d’un clic sur des unités terrestres ennemies à côté d’unités terrestres amies.
    ● Correction du problème de réparation des rails à Bornéo.
    ● Correction du bug de réinitialisation des PP/OP des échanges de convois.
    ● Changement des unités qui se dispersent (shatter) en raison de l’absence de voie de repli : elles vont dans la file d’attente de construction si elles peuvent être reliées à une source de ravitaillement.
    ● Correction des ports dans le scénario Chine 1937.
    ● Correction des options de bonus de l’I.A. à l’intérieur du jeu.
    ● Correction de la logistique pour le scénario 1941.
    ● Correction du bug de l’invasion de l’I.A. à court de ravitaillement.
    ● Correction du bug de l’unité aérienne qui récupérait du carburant lorsque son mouvement était annulé.
    ● Modifier la logistique du Japon à 3330 pour les scénarios 1941/1942.
    ● Correction des approvisionnements en pétrole des Alliés dans le scénario 1941/1942.
    ● Ajout de 80 marines marchandes au Japon dans les scénarios 1941/1942.
    ● Modification de la force aérienne hawaïenne réduite de 20 à 5.
    ● Correction de la technologie ASW de 1945
    ● Correction d’un bug de saisie du sélecteur.
    ● Correction d’un bug de défilement, je crois.
    ● Ajout des noms des QG américains

    – Le manuel est graduellement amélioré : https://www.matrixgames.com/forums/tm.asp?m=5018546

    – Enfin, incbob a entrepris de collationner les astuces et les clarifications fort utiles dans cette section du forum : https://www.matrixgames.com/forums/tt.asp?forumid=1827

COMMENTAIRE

Ajouter votre commentaire
Veuillez indiquer votre nom ici