Crusader Kings II a ouvert la voie depuis sa sortie en février 2012 a un cortège d’extensions et de DLC, au sein desquels il devient parfois difficile de s’y retrouver pour savoir par où commencer, et éventuellement où arriver. En excluant les DLC mineurs, pour la plupart cosmétiques, voici donc un classement des “meilleures” extensions du jeu selon les horizons qu’elles ouvrent. Suivez le guide !

Finis les Mayas (Sunset Invasion), terminés les Byzantins (The Legacy of Rome), au placard les républiques et les seigneurs musulmans (The Republic, Sword of Islam)… Désormais Crusader Kings II remonte le temps, à l’instar des Vikings qui remontent les rivières. Les pillages, le siège de Paris (885-887) ou l’affrontement entre paganisme et christianisme n’auront bientôt plus de secrets pour vous. En effet, The Old Gods, accompagné d’un nouveau patch, politique appliquée par Paradox depuis quelques temps, nous emmène sur les traces sanglantes des fiers nordiques, en ce début agité de Moyen-âge.

Après Sword of Islam consacré au monde musulman, Legacy of Rome tourné vers l’empire Byzantin et le fantaisiste Sunset InvasionCrusader Kings II revient avec une troisième vraie extension : The Republic. Accompagnant le patch 1.09, ce DLC est centré sur des états bien particuliers : les républiques marchandes. Serez-vous un doge vénitien respecté dans toute l’Europe ? Ferez-vous de la Hanse la puissance dominante en Baltique ? La tâche promet d’être ardue et passionnante.

Des siècles durant, l’Europe orientale et le Proche-Orient (ainsi que d’autres régions) vécurent sous la menace d’invasions de nombreux peuples nomades : les fameux Huns à la fin de l’Antiquité bien sûr, mais aussi les Turcs et les Mongols pour le Moyen-âge, période représentée dans Crusader Kings II, qui reçoit là une nouvelle et sympathique extension. Son thème promet beaucoup : lesdits peuples balayèrent tout sur leur passage, poussèrent jusqu’à l’Adriatique (Mongols en 1242) puis se sédentarisèrent pour certains, créant à leur tour d’immenses empires sur les ruines des précédents. Prenons pour exemple les Ottomans à la fin de l’époque médiévale.

Bon nombre de jeux réussis appellent des extensions, et Crusader Kings II n’échappe pas à la règle. Hormis des DLC de moindre importance, Sword of Islam est donc la première extension d’envergure consacrée à cet excellent jeu. Comme son nom l’indique elle est centrée sur les puissances musulmanes, désormais pleinement jouables.

Après Sword of Islam qui s’intéressait aux dirigeants musulmans, Legacy of Rome est un contenu supplémentaire centré sur l’Empire romain d’Orient, soit l’empire Byzantin. Concomitant au patch 1.07 qui rajoute un bon nombre d’améliorations (dont certaines pour Byzance), ce DLC apporte son lot d’habituelles nouveautés. Dissipons le doute dès maintenant : le patch est si dense que Legacy of Rome apparaît assez maigre à côté… Les deux étant liés, on les traitera plus ou moins ensemble.

“L’an 1348, la peste se répandit dans Florence, la plus belle de toutes les villes d’Italie. Quelques années auparavant, ce fléau s’était fait ressentir dans diverses contrées d’Orient, où il enleva une quantité prodigieuse de monde. Ses ravages s’étendirent jusque dans une partie de l’Occident, d’où nos iniquités, sans doute, l’attirèrent dans notre ville. Il y fit, en très-peu de jours, des progrès rapides, malgré la vigilance des magistrats, qui n’oublièrent rien pour mettre les habitants à l’abri de la contagion.” Ainsi écrit Boccace dans son fameux Decameron qui a pour toile de fond la peste de Florence de 1348…

L’excellent Crusader Kings II continue de voir son contenu étoffé. Après de bons add-ons consacrés à Byzance (The Legacy of Rome), aux républiques marchandes (The Republic), à l’Islam (Sword of Islam) ou au paganisme (l’original The Old Gods), ainsi que d’autres extensions et DLC mineurs… Le jeu nous revient avec Sons of Abraham, centré sur des ajouts concernant les trois religions du Livre. Dans l’ordre d’apparition, le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam. Pourtant, je dirai d’entrée de jeu que cette fois les changements sont hélas assez minimes pour le prix demandé. Voyons-les tout de même.

Arrivée sur nos écrans il y a un peu moins d’un mois, la dernière extension en date de Crusader Kings II survient avec un nouveau patch assez conséquent, et a été bonifiée depuis sa sortie début mars. C’est l’occasion de rappeler qu’elle constitue le onzième DLC majeur pour le jeu, dont on a peine à imaginer la densité désormais. Néanmoins, selon une formule que l’on connaît à présent bien, celui-ci va s’intéresser de plus près à une thématique particulière. Cette fois, il s’agit des ordres religieux et des cultes et sociétés secrets. Voyons donc ce que Monks and Mystics, c’est son nom, a « dans le ventre ».

D’extensions en extensions (nous arrivons à la 7e) Crusader Kings II explore, revisite décortique même, le Moyen-âge. La liste devient trop longue pour qu’on puisse tout rappeler, néanmoins j’écrirai que c’est en ce moment la première partie de cette longue période qui est travaillée par le studio, soit les siècles d’avant l’an mille. L’inflexion se poursuit et le jeu propose désormais de revenir sur l’histoire de Charlemagne, ainsi que rajouter de nombreuses fonctionnalités, dont certaines sont gratuites et livrées avec le patch 2.2, concomitant à l’extension.

Le temps passe et les extensions de Crusader Kings II se multiplient comme les pains, offrant toujours plus de contenu et permettant de varier les plaisirs. Souvenons-nous : The Republic permettait d’empoigner le destin d’une république marchande, Legacy of Rome celui de l’Empire byzantin, The Old Gods des Vikings, Sword of Islam était centré sur les seigneurs musulmans et la dernière en date, Sons of Abraham, offrait la possibilité de jouer un seigneur juif… Qu’avons-nous cette fois ? Et bien un choix étonnant de la part de Paradox interactive.

Douzième extension majeure accueillie dans Crusader Kings II, Jade Dragon marche sur les traces des autres jeux de Paradox Interactive, où la Chine est également à l’honneur depuis quelques mois. Ainsi en témoignent les DLC Mandate of Heaven (pour Europa Universalis IV) déjà sorti et Waking the Tiger que s’apprête à connaître Hearts of Iron IV. Toutefois, la carte du monde jouable dans la série des Crusader Kings ne compte pas la planète entière, et la Chine n’est là pas directement jouable. Ceci dit, voyons donc ce qu’il en est, tout en notant que le patch 2.8 qui accompagne cette sortie sera détaillé autre part.

Neuvième DLC majeur de Crusader Kings II, qui n’a désormais plus besoin qu’on le présente, Conclave se propose d’ajouter à son tour de nouvelles mécaniques de jeu aux stratèges en herbe que nous sommes. Vous pensiez avoir tout vu ? Et bien déchantez : le conclave se réunit et amène avec lui une batterie de nouveautés, accompagnées de l’important patch 2.5, selon une formule devenue classique chez Paradox.

Alors que 2014 a pris fin, l’année se termine, pour Crusader Kings II, par une nouvelle extension qui vient encore enrichir un contenu déjà conséquent. Comme pour les précédentes, au risque de se répéter, on rappellera qu’elle coïncide elle aussi avec un patch gratuit, le 2.3 qui apporte aussi son lot d’ajouts. Cette fois-ci nos affaires vont surtout concerner les personnages et leur développement, ce qui comble un vide. Voyons ce que cela augure pour la suite…

Cette mini-extension, plutôt en fait une sorte de gros scénario, permettra de jouer face à une invasion Aztèque ayant donc lieu en Europe, au 13ème siècle. Les Aztèques compensant leur faible développement technologique par une imposante armada capable de débarquer sur les plages européennes des hordes de soldats. Assoiffés de sang et de sacrifices humains, bien sûr… Si vous trouviez qu’il n’y avait déjà pas eu assez de guerres et d’invasions en Europe au Moyen-âge, ou si tout simplement vous voulez jouer une sorte d’uchronie, ce DLC devrait vous intéresser.

NDLR : cet article est ouvert à tous, ne nécessitant pas d’abonnement pour être lu. Vos abonnements sont importants pour que la Gazette du wargamer puisse continuer d’évoluer tout en proposant aussi des articles en accès libre. Pour soutenir le site et son équipe, abonnez-vous.

Poster un Commentaire

avatar
  Abonnement aux commentaires  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yann
*

Article extrêmement intéressant ! j’ai hâte de voir sa version Europa Universalis IV (Maybe ?) !

Bertrand L.
*

On va en effet tâcher d’en faire un aussi pour EU IV, le sujet s’y prête bien, on verra dans quelques temps, prochainement si tout va bien..

Nerzh
*

Le mod Warhammer, que j’ai découvert avec le Youtubeur @Jay’sGaming n’est pas officiel … en écrivant la question, je me rends compte que j’ai la réponse 🙂

Un autre article avec les mods disponibles ?

Merci en tout cas pour cette vue d’ensemble

Bertrand L.
*

Pour les mods, l’idée est intéressante aussi, mais c’est très peu probable qu’on le fasse vu le temps que ça prendrait de réaliser ce genre de recensement.